Écriture – Expériences de vie

Les textes qui suivent sont issus d’exercices d’écriture réalisés dans le cadre d’ateliers d’écriture dirigés par Christiane Asselin. Elle est réviseur, auteure, compositeur, interprète, chanteuse.

Les textes qui suivent sont inspirés de mon vécu.

J’ai cinq ans, c’est Noël

L’histoire d’un enfant de 8 ou 9 ans vivant la période de Noel dans une famille pauvre durant les années 1950

Noel J’ai cinq ans…. 9 fév. 2017


 

Ce jour-là je venais de comprendre que j’aimais apprendre

Témoignage de mon vécu scolaire au primaire et au secondaire

« Ces durant cette période-là, durant ces jours-là que sans vraiment en être trop conscient, sans vraiment le savoir,  je venais de décider, que moi j’aimais apprendre et que dans ma vie je consacrerais beaucoup de temps à apprendre. »

 J’aimais apprendre 14 février 2017


Vivement chaque matin je reprends le clavier et j’écris.

« L’écriture est devenue pour moi un moyen de communication, un moyen de partager mon savoir, un moyen de léguer ma compréhension de l’être humain, ma vision du monde. Mais c’est plus, car maintenant, j’ai du plaisir à écrire. J’aime écrire! »

L’écriture 21 février 2017 Texte pour recueil – corrigé

 


 Le diable est dans le charbon

« Pour moi, enfant de 7 ou 8 ans, cave sombre, noirceur, charbon représentent l’enfer et ce qui va avec, le diable. « 

Le diable est dans le charbon 28 mars 2017


 Une démonstration de gymnastique à Boscoville à l’âge de 15 ans, ouvre la porte de mon avenir professionnel

« Cette démonstration et surtout mon mentor Raymond Gagnier m’ont ouvert la porte à une carrière d’intervenant en centre jeunesse et à une nouvelle profession que j’ai exercé toute ma vie durant même comme professeur chercheur à l’université. « 

Une démonstration de gymnastique… 21 mars 2017


À la mémoire de mon père: un canadien errant

« En revenant du travail par une journée ensoleillée d’automne,  j’ai aperçu mon père qui pleurait. J’ai compris ce qui le bouleversait lorsque j’ai entendu jouer à la radio la chanson Un Canadien errant.  » 

Mon père – un canadien errant 4 avril 2017


J’aurais aimé être un grand pédagogue

« Le climat est lourd, d’une platitude de matin sombre et humide en novembre. Il se sent seul à vouloir former ces futurs psychoéducateurs à leur noble profession. Il les veut rigoureux. Il trouve cela aussi difficile que lorsqu’on veut déboucher une bouteille de vin et que le bouchon résiste. »

J’aurais aimé être un grand pédagogue 24 oct, 2017


Ça prend toute une vie pour apprendre à vivre

Le difficile métier  la carrière universitaire…

« Un vent de fraîcheur et de jeunesse, comme un beau matin de printemps ensoleillé, l’envahit. Et ce matin-là, il en arrive au constat qu’il n’est jamais trop tard pour vivre mieux et prendre soin de soi. »

Ça prend toute une vie pour apprendre à vivre – 7 novembre 2017