Les Élèves HDAA et les garçons traînent de la patte à l’école

 

Note: Les statistiques datent de 2016 et depuis il y a eu un peu d’amélioration, mais le problème reste alarmant.

Triste statistiques.

  • Seulement 25 % des élèves en difficulté terminent leur secondaire

  • 65% des Élèves HDAA qui n’ont ni diplômes ni attestations ou certifications sont des garçons.

  • Ce qui est vraiment étonnant c’est que seulement 17% des Élèves HDAA  obtiennent une certification ou attestation qui sont supposé être des « programmes » adaptés à cette clientèle.

  • L’école Vanguard,   elle, réussit à diplômer 75% de ses élèves qui ont une trouble d’apprentissage. Important: c’est une école spéciale, avec des critères de sélection, privée mais avec un statut particulier.

Le secteur de l’adaptation scolaire québécois nécessite une analyse évaluative du dispositif dans son ensemble.

Article sur le sujet

https://www.journaldemontreal.com/2016/12/16/25–des-eleves-en-difficulte-terminent-leur-secondaire

https://www.journaldequebec.com/2019/05/10/peu-deleves-en-difficulte-finissent-leur-secondaire?fbclid=IwAR3ThkJoXhMw9shz7r_EEf_NTShuCIq195d3uBSCUzo4Y_ih0sVf29Ikkas

2 réflexions au sujet de « Les Élèves HDAA et les garçons traînent de la patte à l’école »

  1. Sophie Marcotte.
    Vanguard sélectionne ses élèves en difficulté… Ne va pas là qui veut… Il n’y a pas d’élèves ayant des troubles de comportement ou TDAH non médicammenté. Les élèves qui y vont doivent avoir un certain niveau d’autonomie et être motivés.

  2. Je trouve les commentaires fort pertinents, comme toujours d’ailleurs.
    Mais il y a quelque chose qui m’agace, On doit dire les élèves HDAA ou les EHDAA puisque le E veut dire élève.
    Quand on utilise l’acronyme EHDAA , c,est un plus de savoir à quoi cela réfère.
    pas un reproche, juste un commentaire constructif.
    Madeleine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *