Une réflexion au sujet de « La 4e édition du Dictionnaire actuel de l’Éducation menacée »

  1. Ce serait un drame magistral que le dictionnaire de Legendre, dans une 4e édition qui plus est informatisée, ne voit jamais le jour.
    Ce serait plus que cela : un crime capital contre le devoir de mémoire.

    Nous ne sommes, y compris dans les lieux de hauts savoirs, pas si assurés de nos assises conceptuelles que nous puissions nous passer de cet instrument essentiel.

    Il y a quelque chose d’excessivement malsain dans la négation du rôle des piliers du temple.
    Il est hélas vrai que la marchandisation avilit les fondements de l’édifice universitaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *