Être enseignante: l’art d’établir une belle relation- un témoignage

Préambule :

Durant deux années, j’ai eu l’occasion d’accompagner une enseignante d’expérience à réaliser son mémoire de maîtrise à l’université de Liège en Belgique. Lors d’une conversation via Skype, Évelyne Pinard, l’enseignante en question,  me faisait part de du plaisir et de la satisfaction qu’elle éprouvait dans son rôle d’enseignante d’élèves de 6e année (primaire). À l’heure des débats sur l’éducation, des données probantes, des bonnes pratiques,  j’ai ressenti dans cet échange, le besoin de retourner aux sources, « l’art d’établir une belle relation » avec les élèves de la classe. Je ne remets pas en question l’importance des bonnes pratiques et des données probantes, à la condition que « l’art de la relation » y soit présente.   

Le texte qui suit a été composé par Évelyne Pinard.

Contexte :

Texte lu à mes élèves de 6e année primaire lors de la remise de leur diplôme en juin 2017. Ces enfants ont 12 ans et sont au nombre de 26. Je les ai suivis pendant deux ans : en cinquième et en sixième année. Mon école se trouve à Seraing, en Province de Liège, en Belgique.

 Chers enfants,

Dans la vie, il y a des rencontres qui bouleversent, qui bousculent, qui touchent,  qui vous changent, qui vous grandissent, qui vous amènent à faire des choses que vous ne soupçonniez pas, qui vous rendent meilleur, qui font qu’on progresse, qu’on change d’avis, qu’on apprend….Ma rencontre avec vous fut traversée par tous ces états… et je vous en remercie vivement. Ces deux années passées à vos côtés laisseront des souvenirs inoubliables.

Chacun d’entre vous par votre personnalité a embelli mon quotidien d’enseignante.

Aujourd’hui, vous tournez une page, celle de l’école primaire pour écrire une nouvelle histoire, celle de l’école secondaire… Vous voilà en effet écrivain d’un nouveau livre…Vous avez tout ce dont on a besoin : des idées, des avis, des points de vue, de nombreuses compétences, des savoirs…Il suffit juste de vous lancer, d’oser… Normal que vous soyez peut-être inquiets…Vous quittez un petit nid bien douillet, mais quelle aventure vous attend …Vous avez tout : l’intelligence, des valeurs, de l’humour, des sourires, des personnalités… Prenez votre envol… bon pas trop loin quand même, car papa ou maman risquent de mettre une application dans votre smartphone pour vous localiser…c’est même peut-être déjà fait !!! J

Aujourd’hui, en plus de vous féliciter pour votre travail dont je suis extrêmement fière, je veux vous remercier :

Merci pour vos « quoi de neuf » du lundi matin qui m‘ont permis d’entrer un peu dans vos vies.

Merci pour « les joggings du matin » où en laissant libre cours à votre imagination  dans vos écrits vous nous avez permis de rire, de sourire et même d’être émus…

Merci pour les cercles de lecture autour d’un chat…je veux bien sûr parler du chat assassin où vos nombreuses réflexions et questions mettaient en pratique vos stratégies de lecture…

Merci pour vos exposés de qualité par lesquels j’ai acquis comme vous, je crois, une culture.

Merci pour les demi-heures d’actualité où les diverses opinions de chacun ont pu s’exprimer, s’entrechoquer même.

Merci pour les conseils de classe, lieu d’échange et de discussion, où chacun a pu parler sans retenue, sans jugement…

Merci pour nos fous rires quotidiens et j’insiste sur le quotidien, car il n’y a pas eu un jour sans rire en 6A. Qu’est-ce que ça fait du bien !

Merci pour tout cela… je pourrais continuer et parler de nos excursions, de nos 1000 sandwichs confectionnés et vendus, de nos anniversaires, de nos goûters de Noël, de notre danse « Men in Black »…mais 10 classes attendent donc je vais clôturer…

Clôturer en remerciant vos parents… Merci d’avoir confié vos enfants à l’école des Bouleaux, merci d’avoir fait confiance à notre directrice, à toute l’équipe éducative et à moi-même pendant 2 ans… Vous avez des enfants magnifiques, riches, précieux, en construction, mais avec des bases solides…les vôtres et celles apportées par l’école…

Je terminerai en citant Françoise Dolto, qui dit :

« Tout groupe humain prend sa richesse dans la communication, l’entraide et la solidarité visant à un but commun : l’épanouissement de chacun dans le respect des différences. »

Je pense que les deux années passées aux côtés de vos enfants aux côtés de ce groupe d’humains furent riches et épanouissantes pour eux, mais également pour moi…

Bonne route, chers élèves…n’hésitez pas à frapper à ma porte de temps en temps…C’est avec bonheur et plaisir que je l’ouvrirai… Je vous remercie !

Un autre beau témoignage d’une enseignante

http://plus.lapresse.ca/screens/7f3c85d5-0415-48d0-8b1f-01e2c4fa04e3__7C___0.html?utm_medium=Facebook&utm_campaign=Internal+Share&utm_content=Screen&fbclid=IwAR1fHlZExfhXfPTOV-4SGHCvA2LKJz1R96s0IWcBF_BRJo285f8uu3Hvjs8

Une réflexion au sujet de « Être enseignante: l’art d’établir une belle relation- un témoignage »

  1. Maman d’une éleve de cette classe de 6A je remercie Mme Pinard pour ces 2 merveilleuses années ou j’ai vu ma petite Camille devenir une jeune fille épanouie qui a ses propres opinions, qui défendoit des causes auxquelles elle tient et qui ne se contente pas d’écouter mais qui agit. Merci pour ça.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *