Conséquences de la concurrence entre les écoles et des programmes particuliers

Je ne suis pas très fort habituellement à soutenir les mouvements des syndicats dans le domaine de l’éducation. C’est surtout concernant les conventions collectives des enseignants où l’on calcule les minutes pour chaque tâche…où le moindre de geste professionnel est calculé… Enfin, c’est un autre débat.

Ici, dans le cas présent, je suis en accord avec la position de la Centrale des syndicats du Québec (CSQ), qui considère ne pas être suffisamment  entendu dans cette consultation sur la future politique de la réussite éducative. Et surtout pour ce qui suit:

Selon Radio-Canada (vendredi le 2-12-2016)  « les enseignants soutiennent que certains facteurs importants pour la réussite scolaire sont oubliés dans les discussions, notamment les impacts de la concurrence entre les écoles et des programmes particuliers. Louise Chabot, présidente de la CSQ, souligne que les élèves les plus favorisés vont dans les projets particuliers ou les écoles privées tandis que de nombreux élèves en difficulté se retrouvent dans les classes régulières, sans les ressources pour les accompagner. « Ça fait une pression énorme sur la tâche des enseignantes et des enseignants et sur la réussite. Il faut que ça soit pris en compte dans une politique gouvernementale », dit-elle »

 

Autre article sur le sujet
https://www.journaldequebec.com/2019/03/08/engouement-pour-lecole-a-la-carte-des-le-primaire?fbclid=IwAR2O3HuTFoT0bLodBDU5eyUf95aRG6aec3p4eiVdrpr4Wvm-lWDnPmDmWic

 

https://www.journaldequebec.com/2019/03/11/plaidoyer-pour-une-ecole-publique-gratuite-pour-tous?fbclid=IwAR2v4NyT6OqRv7kq1tnTBHaL62ZlsqRUINpUFtfFJGJxUqFlWgKXu_Nukr4

Les coûts exorbitant des programmes particuliers<

https://www.journaldemontreal.com/2019/05/14/un-pere-veut-etre-rembourse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *