Le point sur les Bonnes pratiques, le savoir d’expérience et la recherche

Après plus de 30 ans en recherche universitaire, en intervention éducative et psychoéducative, en accompagnement des milieux et en développement d’outils de soutien à l’intervention et en transfert de connaissances, voici mes constats en 2016

Concernant le développement de bonnes pratiques

  • La recherche universitaire visant à améliorer les pratiques éducatives et psychoéducatives est utile et valide si elle tient compte du savoir d’expérience des praticiens qui utilisent ces pratiques.

  • Le savoir d’expérience des praticiens concernant les pratiques éducatives et psychoéducatives est utile et valide s’il intègre l’état des connaissances issu de la recherche universitaire et s’il tient compte de l’efficacité des pratiques.

  • Concernant la question des pratiques qui s’appuient sur des données probantes, il faut être prudent et bien comprendre ce qu’on entend actuellement par données probantes.

  • Finalement, l’idéal reste l,alliance entre le savoir issu de la recherche et le savoir d’expérience. Un travail en équipe et en collaboration entre des chercheurs universitaires et des praticiens.

Pour les personnes intéressées par le sujet, j’ai publié un livre qui fait le tour de la question

Potvin, P. (2016). L’alliance entre le savoir issu de la recherche et le savoir d’expérience. Un regard sur le transfert de connaissances. Collection de psychoéducation. Béliveau Éditeur.

http://www.beliveauediteur.com/DefaultPage.aspx?Key=14660&EscuelaID=135598&SumiID=130797&MyA=138917

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *