(Humour) Un prof allumé

Quand Démosthène inspire… un prof allumé 

Un jour, l’abbé Maurice Laliberté, un homme immense de corps et d’esprit, qui avait un humour caustique et percutant, était au tableau noir en train de disséquer pour nous, une imbuvable phrase de Démosthène, célèbre orateur athénien.
L’inattention était générale et ceux qui ne dormaient pas cherchaient des trucs pour rester éveillés.
Pendant que le prof, le dos tourné à sa classe, écrivait au tableau, l’un d’eux entreprit d’imiter avec sa bouche le bruit que fait un bouchon qui saute de sa bouteille… Cela produisit un gros effet. Tout le monde étouffa d’un rire puissant et s’attendit à une semonce magistrale de la part de l’officiant.

L’abbé se retourna tranquillement vers son auditoire, promena sur nous un regard olympien, et, son petit sourire cynique au coin des lèvres, déclara avec la plus délicieuse solennité : 

« Mes enfants, vous ne pouvez pas savoir quelle volupté intellectuelle et quelle réconfortante joie cela peut être pour un professeur que d’entendre la cruche de sa classe se déboucher en sa présence. »

Source: courriel d’Angèle Brouillette et de Simon Papillon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *