Rôle du chercheur universitaire et le transfert des connaissances

Rôle du chercheur universitaire et transfert des connaissances éducation, psychoéducation et psychologie Texte écrit le  3 déc. 2011  

Préambule

Cet article analyse le rôle du chercheur universitaire en transfert de connaissances.

En tenant compte de l’expérience que j’ai comme chercheur universitaire, comme auteur d’outils de transfert, comme consultant pour le CTREQ et d’autres organismes en éducation, des échanges et réflexions lors du dernier symposium sur le transfert avec des collègues chercheurs, voici comment  je vois le rôle de l’universitaire dans le processus de transfert et dans l’utilisation des connaissances issues de la recherche.

Le rôle de l’universitaire

Le chercheur universitaire (en éducation, psychoéducation, psychologie, etc.) a pour mission de faire avancer les connaissances et les pratiques professionnelles – cliniques. Sa principale mission, mis à part l’enseignement (la formation de professionnels),  est de faire de la recherche. Cette recherche peut être fondamentale, collaborative, évaluative, de développement, ou de type action. Peu importe le type de recherche, il est le responsable de la recherche.

Faire de la recherche signifie obtenir des fonds de recherches, intégrer des étudiants des trois cycles dans les projets, publier ses travaux pour les autres chercheurs et les étudiants universitaires ou collégiaux, intégrer ses résultats de recherche dans ses enseignements, participer à transférer ces connaissances afin qu’elles soient accessibles et utilisables par les milieux de pratique.

Le chercheur universitaire peut participer dans le cadre d’un projet de transfert des connaissances à développer des outils de soutien à l’intervention (programmes, instruments de mesure, etc.).  Si l’universitaire collabore avec un milieu de pratique, c’est dans une perspective de recherche ou de formation continue des praticiens.

Le rôle des praticiens dans les milieux

Le chercheur universitaire à la responsabilité de voir à ce que le résultat de ses travaux de recherche soit utilisable par les praticiens (les professionnels) pour améliorer leurs pratiques. C’est également dans sa responsabilité de former les futurs professionnels à l’utilisation des connaissances issues de la recherche.

C’est de la responsabilité des milieux de pratique que d’utiliser le transfert de connaissances pour éclairer et améliorer les pratiques.

Cette utilisation du transfert des connaissances peut être facilitée par une alliance entre des chercheurs et un milieu de pratique, mais ne devrait pas être une condition d’utilisation des connaissances issues de la recherche.

Les milieux de pratiques (les CS et les écoles) ont les ressources compétentes pour être autonomes dans l’utilisation des connaissances : les divers professionnels formés au 2e cycle – CP, orthopédagogues, psychoéducateurs, certains gestionnaires, etc.

Certains organismes comme le CLIPP et le CTREQ et les instituts universitaires des centres jeunesse  peuvent jouer un rôle d’intermédiaire entre la recherche universitaire et les milieux, établir une alliance, un partenariat.

Conclusion

Je crois que c’est une erreur que de croire que pour qu’un milieu améliore ses pratiques ou utilise le transfert de connaissances qu’il soit nécessaire qu’un chercheur universitaire soit présent ou collabore. Bien entendu c’est une alliance souhaitable, mais pas toujours réaliste.

La présence d’un chercheur dans un milieu de pratique est surtout justifiable dans le cas d’un projet de recherche. Lorsqu’un outil a été développé et validé, lorsqu’un programme a été évalué et validé, l’universitaire à fait son travail. Sauf s’il doit participer à faire de l’accompagnement, du suivi.

L’utilisation des connaissances issue de la recherche est une question de culture dans un milieu. Aujourd’hui, les professionnels dans les milieux ont la formation nécessaire pour jouer un rôle à ce niveau. Il faut cependant leur permettre de jouer ce rôle.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *