Titre

  Programme PEC : Pratiquons ensemble nos compétences.

Référence(s)

  Royer, É., Morand, C., & Gendron, M. (2005). Guide d’introduction au Programme PEC - Pratiquons Ensemble nos Compétences : Un programme basé sur les forces des adolescents et de leurs parents. Donnacona, Québec : Centre de santé et de services sociaux de Portneuf.

Gendron, M., Royer, É., & Morand, C., (2005). Programme PEC - Pratiquons Ensemble nos Compétences : Guide de l’intervenant : volet scolaire. Donnacona, Québec : Centre de santé et de services sociaux de Portneuf.

Morand, C., Royer, É., & Gendron, M. (2005). Programme PEC - Pratiquons Ensemble nos Compétences : Guide de l’intervenant : volet touchant la famille et les parents. Donnacona, Québec : Centre de santé et de services sociaux de Portneuf.

Gendron, M., Royer, É., & Morand, C., (2005). Programme PEC - Pratiquons Ensemble nos Compétences : DVD : vidéo illustrant l’implantation du programme. Donnacona, Québec : Centre de santé et de services sociaux de Portneuf.

Milieu(x) d'application du programme ou de l'outil

  Secondaire

Type de programme ou d'outil d'intervention

  Programme ciblé.

Clientèle cible

  13-18|Parents

 Précision(s) sur la clientèle et/ou critère(s) de sélection:

  Plus spécifiquement les élèves du premier cycle du secondaire (12-14 ans) qui présentent des difficultés d’adaptation associées au comportement ainsi que leurs parents.

 Utilisateur(s):

  Intervenants.

But(s) du programme ou de l'outil

  Consolider à la fois les compétences des parents et celles des adolescents. Ce programme vise plus particulièrement à favoriser chez ces jeunes le développement de leurs habiletés sociales, de reconnaître et d’utiliser les forces de leur famille, de consolider chez les parents l’habileté à négocier avec leur adolescent ainsi qu’à faciliter une véritable collaboration paritaire entre l’école et la famille.

Condition(s) particulière(s) pour l'implantation ou l'application du programme ou de l'outil

  Le programme Pratiquons Ensemble nos Compétences (P.E.C.) est un programme d'intervention auprès des parents et du jeune qui s'appuie sur les forces des membres de la famille plutôt que sur le problème. Les forces des personnes y sont vues comme étant les principaux leviers pour favoriser le changement du comportement. Le soutien parental est considéré comme essentiel afin de favoriser, entre autres, le maintien et le transfert des habiletés sociales que doivent développer les adolescents à l’école. Le programme prévoit une équipe de deux animateurs durant les ateliers (une personne ayant des notions de base concernant l’intervention psychosociale et une autre ayant des qualités de pédagogue).

Contenu du programme ou de l'outil et déroulement (processus / transformation)

  Ce programme inclut un guide d’introduction, deux guides de l’intervenant (volets scolaire et familial) ainsi qu’un document vidéo illustrant les principales stratégies utilisées dans le cadre de l’implantation du programme.

Le guide d’introduction explique la compétence sociale des jeunes éprouvant des difficultés de comportement à l’école secondaire en faisant un survol de la littérature et des recherches concernant les problèmes de comportement à l’école secondaire, l’intervention auprès des parents, le développement des habiletés sociales des adolescents et le développement de la compétence parentale. Il décrit ensuite le programme (les deux volets et la vidéo sur DVD) et les instruments d’intervention qui en font partie. L’évaluation du programme PEC ainsi que les résultats sont présentés en annexe.

Le guide de l’intervenant - volet scolaire contient le programme d’entraînement aux habiletés sociales et scolaires du jeune et une série d’activités visant à favoriser le développement de ses compétences sociales et scolaires. Au préalable, il est nécessaire de déterminer les habiletés sociales déficitaires tel qu’elles sont identifiées par le Social Skills Rating System (Gresham et Elliot, 1990) et par la grille d’évaluation (Goldstein et McGinnis, 2000) et ensuite, faire un choix des habiletés sociales à travailler par un consensus entre l’adolescent, les parents et l’enseignant. Cette évaluation peut s’inscrire dans la démarche d’un plan d’intervention, le cas échéant. Les ateliers d’entraînement aux habiletés sociales choisies se divisent en 20 rencontres de 75 minutes pendant 10 semaines, à raison de deux activités par semaine. Les principales techniques utilisées sont l’instruction directe, le modelage de l’habileté, la discussion de groupe, le jeu de rôles, le jeu coopératif, la rétroaction et le renforcement. Vient ensuite l’étape de l’évaluation de la compétence et des habiletés sociales.

Le volet touchant la famille et les parents relève des intervenants du CSSS. Ce guide présente un modèle clinique et propose une revue des récents écrits sur l’intervention familiale. Trois rencontres sont prévues afin de permettre à la famille d’aborder différents thèmes (communication, valeurs, croyances éducatives), de prendre conscience de leurs difficultés et de discuter de stratégies de changement. Des outils ont été mis au point afin de faciliter l’identification des valeurs et des modèles personnels et familiaux transmis. De plus, certaines techniques telles que la sculpture familiale, l’allégorie thérapeutique, l’injonction paradoxale, le recadrage et les devoirs en famille sont utilisées. Pour les familles dont les difficultés sont plus importantes, deux rencontres comportant les mêmes objectifs peuvent être ajoutées. Le programme offre six rencontres de groupe portant sur l’apprentissage des différentes étapes de la résolution de conflits par une mobilisation des forces de chacun, dans un rapport de réciprocité et en s’appuyant sur un soutien interpersonnel. Chaque rencontre comporte des discussions, des jeux de rôles et des exercices. Les parents apprendront ainsi à acquérir des habiletés leur permettant d’établir des limites, de renforcer les comportements appropriés de leurs jeunes et d’adopter des méthodes plus efficaces de gestion et de négociation des conflits (discipline démocratique). À la suite de l’intervention auprès des parents, le programme comporte une étape de maintien des habiletés acquises qui fait appel, dans certains cas, à une personne-ressource du centre jeunesse, selon une entente avec le CSSS (lorsque le jeune et sa famille constituent une clientèle commune aux deux établissements).

Finalement, la vidéo sur DVD illustre les étapes importantes des deux volets du programme PEC. Le volet scolaire est composé d’extraits de séances d’enseignement, de discussions de groupe, d’illustrations de modelage, de jeux de rôles et de jeux coopératifs. Pour sa part, le volet touchant la famille et les parents se compose d’extraits portant sur les rencontres familiales, les rencontres de parents, l’enseignement d’habiletés parentales, le modelage, les jeux de rôles, le réseau de soutien du groupe et le suivi du Centre jeunesse de Québec. Le DVD est construit sous la forme d’une analogie entre la période de l’adolescence et une descente en rafting où le choix et la cohésion des membres de l’équipage permettent de surmonter les obstacles, les rapides, remous et autres.

 

Rapport(s) d’évaluation du programme ou de l'outil et résultats

  Royer, É., Morand, C., & Gendron, M. (2005). Guide d’introduction au Programme PEC - Pratiquons Ensemble nos Compétences : Un programme basé sur les forces des adolescents et de leurs parents. Donnacona, Québec : Centre de santé et de services sociaux de Portneuf.

Les résultats de l’évaluation du programme PEC, réalisée par M. Égide Royer, se retrouvent en annexe de la référence.

Le plan de recherche utilisé comporte un prétest et deux post tests avec groupe témoin et assignation quasi aléatoire des sujets à chacune des trois conditions : 1- Habiletés sociales et habiletés parentales, 2- Habiletés sociales, 3- Groupe témoin d’attention. La recherche a été réalisée dans trois écoles secondaires de la région de Québec avec des élèves de premier cycle présentant des difficultés de comportement (30 élèves par site ont été choisis au hasard et assignés aléatoirement à l’une des trois conditions). Les élèves de la condition 1 et 2 ont participé, pendant approximativement 12 semaines à raison de deux périodes de classe par semaine, aux activités d’entraînement aux habiletés sociales. Les élèves du groupe témoin d’attention (condition 3) ont participé, selon la même grille horaire, à des activités de nature parascolaire, sans lien direct avec les habiletés sociales. Les parents des élèves de la condition I ont bénéficié du volet « parents » réalisé par des professionnels du CSSS. De plus, tous les professionnels impliqués ont reçu une formation intensive dans le but d’assurer la fidélité des interventions. L’auteur a tenté de déterminer l’impact du programme en évaluant la compétence sociale (Gresham et Elliot, 1990), les difficultés de comportement (Gresham et Elliot, 1990), le fonctionnement familial (Moos, 1986) et la dépression ou l’anxiété (Beck, 1978).

Les résultats démontrent que selon les enseignants, les jeunes ayant participé au programme démontrent de meilleures habiletés de coopération et d’affirmation de soi (maintenues dans le temps), un meilleur contrôle de soi et une diminution de nombre de problèmes de comportement de type extériorisé ou intériorisé. Quant aux parents, ils ont perçu une amélioration de la coopération et du contrôle de soi chez leur adolescent (observable au deuxième post-test). Les adolescents ont noté, quant à eux, une amélioration de leur contrôle de soi. Toutefois, ces améliorations n’ont pas été observées pour le groupe témoin. Les intervenants scolaires rapportent une amélioration des habiletés de résolution de conflits, une augmentation de la coopération et du contrôle de soi, de même qu’une diminution du nombre d’incidents de nature disciplinaire. Pour leur part, les intervenants du CSSS notent un certain nombre d’améliorations du fonctionnement familial rapporté par les parents (sentiment d’une meilleure compétence parentale, meilleures habiletés de résolution de conflits, meilleures habiletés de communication). Finalement, selon les intervenants sociaux, le programme PEC est susceptible de soutenir efficacement les mesures alternatives de protection et éventuellement de prévenir certains placements. Les évaluations permettent également de faire ressortir une diminution significative du sentiment de dépression et du niveau d’anxiété chez les jeunes ayant participé au programme. Il faut toutefois être prudent dans l’interprétation de ces résultats compte tenu du petit nombre de sujets.

 

Comment se procurer le programme ou l'outil

Pour se procurer l’outil s’adresser à :
Corporation École et Comportement
219 Charest est bureau 309
Québec (Québec)
G1K 3G8
Téléphone : (418) 529-6038
Télécopieur : (418) 529-3043
Site Internet : www.ecolecomportement.com


Pour consultation :
Centre de documentation du département de psychoéducation de l’UQTR
Pavillon Michel Sarrazin, Local 2079
Téléphone : (819) 376-5011 poste 4073
Courriel : cdoc.psychoed@uqtr.ca
Cote de référence du document : PR-R891pe OPPQ

Commentaire(s)

  Ce programme constitue la synthèse de cinq années de recherche associée à l’expérience professionnelle des deux auteurs principaux et à la contribution du troisième auteur dans le cadre de ses études doctorales.

Thème(s)

  Délinquance ou trouble des conduites, Habiletés sociales, relations interpersonnelles, Habiletés-compétences et styles parentaux, Relation école-famille-communauté, Relations familiales ou climat familial, Trouble du comportement (TC), Trouble oppositionnel avec provocation (TOP)